Crédits - Remerciements
webmaster@samesizefeet.net



Stereophonics
Kelly Jones : guitare et chant des Stereophonics
Richard Jones : basse des Stereophonics
Stuart Cable : batterie des Stereophonics - ne fait plus partie du groupe
Javier Weyler : batterie des Stereophonics
Les Stereophonics, c'est trois copains d'enfance originaires du Pays de Galles qui ont décidé de monter un groupe de rock d'abord appelé "Tragic Love Company" : Kelly Jones (chant et guitare), Richard Jones (basse) qui n'est pas le frère de Kelly et Stuart Cable (batterie). C'est dans leur village d'enfance, Cwmaman, près de Cardiff que les Stereophonics grandissent influencés par AC/DC et Creedance Clearwater Revival entre autres. Ils sont propulsés sur le devant de la scène pop anglaise en 1997 lorsque Richard Branson, le mythique président de Virgin, offre un contrat aux Stereophonics pour le nouveau label qu'il vient de lancer : V2 Music. Le premier album Word Gets Around permet aux Stereophonics de remporter un Brit Award (l'équivalent d'une victoire de la musique) en tant que révélation de l'année en 1998. Depuis, les Stereophonics squattent les premières places des charts anglais : avec notamment le 2ème album Performance And Cocktails et le 3ème album Just Enough Education to Perform. Le 4ème album You Gotta Go There to Come Back confirme le statut international d'un groupe qui remplit les plsu grandes salles du monde et qui a joué dans les plus grands stades : Stade de France et Millenium Stadium de Cardiff. Ils ont joué en première partie des plus grands : Rolling Stones, U2, Red Hot Chilli Peppers et Lenny Kravitz par exemple. Aujourd'hui les Stereophonics ne sont plus que deux suite au départ de Stuart Cable. Le cinquième album devrait arriver en 2005. A suivre...
 
Kelly Jones
Né le 3 juin 1974 à Aberdare, Pays de Galles.
Signe astrologique : Gémeaux.
Albums préférés : il y en a trop... mais s'il fallait vraiment choisir, les albums de Stevie Wonder, Otis Redding et Bob Marley.
Numéro fétiche : il n'en a pas vraiment un, même si le 23 lui porte chance.
Quand ça ne va pas, ce qui le rend heureux : les gens qui le font rire.
Lecture dans les toilettes : Non, sa devise c'est "Get in, get it out and get out !" (rentre dans les toilettes, fais tout sortir et sors des toilettes !).
Sa chanson préférée de l'album JEEP : Rooftop, bonnes vibrations en live et d'un point de vue écriture Step On My Old Size Nines et Mr Writer.
Le fait d'être Gallois et d'être connu dans le monde : il est fier d'être Gallois, mais ça ne compte pas pour leur musique car si un groupe est bon, on se fout de ses origines.
Une voix tout simplement géniale. Elle est cassée et très claire à la fois. Tout comme le son qui sort de sa guitare : une Gibson SG Standard "cherry red" (il joue aussi sur une Fender Telecaster jaune et une Gibson LesPaul Gold pour les électriques), qui est très claire et qui devient saturée à souhait au moindre coup de médiator. C'est le songwriter du groupe : il compose ses mélodies à la guitare acoustique et écrit sur des sujets qui le tiennent à coeur, comme des anecdotes de village d'enfance Cwmaman (album Word Gets Around), des anecdotes sur les tournées (Performance And Cocktails et Just Enough Education to Perform).
 
Richard Jones
Né le 23 mai 1974 à Aberdare, Pays de Galles.
Signe astrologique : Gémeaux.
Albums préférés : Tiny Music des Stone Temple Pilots.
Numéro fétiche : le 23, jour de son anniversaire.
Quand ça ne va pas, ce qui le rend heureux : la paix et le calme.
Lecture dans les toilettes : Racer Magazine et Cosmopolitain.
Sa chanson préférée de l'album JEEP : Nice To Be Out et Maybe.
Le fait d'être Gallois et d'être connu dans le monde : il ne faut jamais oublier d'où on vient pour savoir où on va.
Le bassiste Richard Jones n'a aucun lien de parenté avec le chanteur Kelly Jones. Très discret, il est le plus mystérieux du combo gallois. Il est "space" et a déjà raté des répétitions pour se faire faire de nouveaux tatouages. C'est grâce à sa basse que le son des Stereophonics semble aussi puissant et mélodieux. Sa précision et sa justesse dans son jeu (parfois simpliste) à la basse en font le métronome du groupe.
 
Stuart Cable - ne fait plus partie du groupe
Né le 19 mai 1970 à Aberdare, Pays de Galles.
Signe astrologique : Taureau.
Albums préférés : Harvest de Neil Young, Rush de Moving Pictures et Ten de Pearl Jam.
Numéro fétiche : le 7, "Kenny Dalgleish".
Quand ça ne va pas, ce qui le rend heureux : un tour sur sa Harley.
Lecture dans les toilettes : tout ce qui lui passe sous la main.
Sa chanson préférée de l'album JEEP : Rooftop.
Le fait d'être gallois et d'être connu dans le monde : sa nationalité galloise a toujours été importante pour lui, il supporte seulement 2 équipes : les Pays de Galles et toutes celles qui jouent contre l'Angleterre.
Le batteur des Stereophonics est vraiment très doué : il ne se contente pas de donner le rythme à Kelly, mais ajoute aussi un jeu très recherché et très technique aux Stereophonics. On sent vraiment sa présence sur chaque morceau et particulièrement en live (même s'il préviligie le spectacle à la précision de son jeu), où il se donne toujours à fond. Le son crunchy et très "présent" des Stereophonics vient de la basse de Richard et de la batterie de Stuart !
 
Javier Weyler - nouveau batteur du groupe
Après le retrait de Stuart Cable (batteur fondateur des Stereophonics avec Kelly Jones et Richard Jones), les Stereophonics ont recruté un nouveau batteur argentin : Javier Weyler. Le groupe l'a d'abord rencontré alors qu'il enregistrait des démos, puis, plus tard en 2003 lors d'une visite en Argentine. D'après Kelly Jones, "le groupe était dans ce club rock, tout le monde prenait du bon temps et le proprio nous a invité à une soirée privée dans une maison où des musiciens jouaient sur 3 étages. On connaissait déjà Javier de Londres où il travaillait dans un studio de Fulham et a assisté aux démos de l'album You Gotta Go There To Come Back". En avril 2004, ils se sont à de nouveau rencontrés en studio quand Kelly écrivait de nouvelles démos. En assistant aux démos, il s'est avéré que Javier avait sa batterie, et, lorsqu'il a commencé à jouer, ça l'a fait de suite.
 
Musiciens supplémentaires sur scène
Steve Gorman : batterie (tournée 2004) - ancien batteur des Black Crowes
Scott James : guitare
Tony Kirkham : claviers
Aileen McLaughlin et Anna Ross : choeurs
 
Récompenses
Brit Awards 1998 : révélation de l'année (19 février 1998).
Performance And Cocktails : disque de platine (500.000 ventes) en Grande Bretagne en 3 semaines (avril 1999).
Word Gets Around : disque de platine (500.000 ventes) en Grande Bretagne (19 juin 1999).
Performance And Cocktails : double disque de platine (1.000.000 ventes) en Grande Bretagne (22 février 2000).
Welsh Bafta : meilleur programme musical pour le Live At Morfa Stadium (4 mai 2000).
Loaded Magazine : meilleur groupe 2000 (15 mai 2000).
Promax : meilleure campagne sportive pour la BBC et les Stereophonics (promotion + chansons des Stereophonics) pour le tournoi des 5 nations (18 juillet 2000).
Promax : meilleure promotion sportive pour la BBC et les Stereophonics pour le match Pays de Galles - Angleterre avec une chanson spécialement écrite pour l'occasion par Kelly Jones As Long As We Beat The English (18 juillet 2000).
Fender : meilleur album de l'année Language. Sex. Violence. Other? (13 décembre 2005).
 
 
Crew
John Brand et Natalie Seymour chez Marsupial
Neil McDonald (Tour Manager), Dave Roden (Sound Engineer), Arturo Ollandini (Lighting/Set Designer), Mick Brown (Crex Chief), Kevin Jones, Big Al McCauley (Merchandise Manager), Simon 'Woofboy' Collier (Guitar Tech), Steve 'Stilly' Papworth (Backline Tech), Steve 'Reg' Davies (Backline Tech), 'Rockin' Nige Gilbert, Grayo Brumhead, Jon Burton (Monitor Engineer), Paul Weston (Truck Driver).
Derek McVeigh (Production/Stage Manager), Zeb Minto (Production Assistant), Charlotte Clark (Dressing Room), Sven Knight (Rigger), Andy Russell (Carpenter), Ian 'Tommo' Tomblin (Caterer), Richard Huggins (Caterer), Anna Hill (Caterer), Soozie Coll (Caterer), Al Woods (PA Crew), Justin Grealy (PA Crew), Matt Harmann-Trick (PA Crew), Tom Boothby (PA Crew), Eugene Benevidez (Lighting Crew Chief), Ben Holdsworth (Lighting Crew), John Hetherton (Lighting Crew), Jason Truman (Lighting Crew), Dave Prior (Lighting Crew), Jude Aflalo (Lighting Crew), Simon Lynch (Lighting Crew), Sam Maclaren (ETC Technician), Paul Eggerton (Director), Julian Hogg (Projectionist), Larn Poland (Cameraman), Mark Cruikshank (Cameraman), Gavin Thomson (Cameraman) Leo Rice (Cameraman), Trevor Payne (Band Bus Driver), Mel Gibson (Crew Bus Driver), Steve Birmingham (Crew Bus Driver), Luigi Mainero (Truck Driver), Andy Whithehead (Truck Driver), Rob Jones (Truck Driver), Ken Francis (Truck Driver), Glen Savage (Truck Driver), Steve Head (Security).
Matos
Yamaha, Zildjian, Gibson Guitars, Gibson Strings + Things, Hugues & Ketner, Strings and Things, Ernie Ball, Jim Dunlop, Shure Microphones, SWR, Senheiser, Jim Dunlop, Bassmaster Strings, Evans Drum Skins and Vocalzones. <



© www.SAMESIZEFEET.net - le site français des STEREOPHONICS
webmaster@samesizefeet.net